Fiat Nox, l'ère de la nuit Index du Forum
Quand les ténèbres s'étendent sur le monde, que les nations s'entredéchirent et que la morale et la dignité ne sont plus que de lointains souvenirs, l'intervention d'une instance supérieure est parfois nécessaire.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer   ProfilProfil   ConnexionConnexion 

Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   

Asraël Caeres, Archange

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fiat Nox, l'ère de la nuit Index du Forum -> Fiat Nox, l'ère de la nuit -> Vae Victis
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Asraël Caeres
Anges

Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2009
Messages: 13

MessagePosté le: Ven 8 Mai - 12:46 (2009)    Sujet du message: Asraël Caeres, Archange Répondre en citant

Nom: Caeres
Prénom: Asraël (anciennement Aryel)
Surnom: Az, Arya... Ceux qui l’ont connu avant le départ de Samaël (c'est-à-dire les Anges, déchus ou non) l’appellent encore très souvent Aryel. Samaël en particulier semble s’accrocher à cette manie.
Age: 42 ans (en apparence une vingtaine d'années)
Alignement: Bon
Grade: Archange

__________________________


Description physique:

Il est de ces beautés qui forgent l'histoire et les légendes, ces femmes déchainant les passions par leur perfection absolue, ces femmes dont on se demande si elles sont seulement réelles.
Asraël est de celles-ci. Elle est Hélene de Sparte, elle est Esmeralda, elle est Carmen. La Vénus d'Illes, Iseult ou Alienor d'Aquitaine, elle est toutes ces femmes réelles ou non dont la beauté frappait les cœurs, la raison et les mémoires. Elle est faite pour que sur ses pas s'épanouissent des fleurs d'admiration, d'amour et de jalousie. Elle fut crée pour être une princesse de conte, une reine de beauté et une déesse d'amour, crée pour qu'on ne puisse pas lui résister. Elle est la perfection, un éclat d'absolu.
Une silhouette délicate et gracieuse, un port digne d'une reine et empli de fierté, des gestes de danseuse. Ni trop grande ni trop petite, de longues jambes et des lignes épurées. Décrire sa peau comme douce serait une insulte, la décrire joliment nacrée serait un blasphème: sa grâce éthérée se dérobe à toute les descriptions.


Son visage ferait honte à Vénus, si on les comparait. Un ovale délicat, pur, une bouche coraline et délicieuse et d'immenses yeux d'un bleu presque violine tant la teinte en est sombre. Un profond océan ourlé de noir, un abysse irrésistible. Un ciel nocturne étoilé. Vous pouvez vous noyer si d’aventure vous vous laissez aller à plonger dans ces eaux horriblement tentatrices, et vous laisser happer par le délicieux camaïeu de bleus, et ce sans jamais désirer de délivrance. Son regard calme et grave est étonnant sur un visage aussi juvénile. Comme un écrin d’ébène, des cils épais ourlent la ligne épurée et vaguement en amande de ses yeux magnifiques et d’une profondeur inégalée.
Cascadant dans son dos et comme animé d’une vie propre, sa chevelure d’obsidienne imite lascivement le roulis de l’océan. Environnant ses mouvements d’une auréole noire et sublime, l’opulence de sa chevelure de jais tranche avec la finesse exquise de l’Archange. L’épaisse toison tombe presque jusque ses genoux, longueur déraisonnable au vu du poids de la non négligeable crinière, mais permet à sa propriétaire des coiffures raffinées aussi bien que complexes. Odorante, la lourde masse de ses cheveux de ténèbres semble receler parfums exotiques et senteurs d’ailleurs, invitation au voyage.
De même sa voix chaleureuse et grave semble à elle seule un instrument de musique, qu’elle peut utiliser à loisir avec brio. Son organe vocal lui permet d’utiliser toute la gamme des intonations, du murmure susurré au cri suraigüe d’indignation, ce qui lui permet à loisir de faire jouer son talent oratoire pour entortiller son monde au bout de son petit doigt charmant, chose dont elle use et abuse. Dotée en outre d’un charisme désarmant et d’un charme à toute épreuve, la jeune femme est faite pour attirer les gens et ne semble même pas s’en rendre compte, de même qu’elle ne se rend pas compte de son incroyable perfection physique.
Dans son dos, sur son omoplate, se dessine une aile d’ange à demi-déployée, à l’opposé de celle qui orne le dos de Samaël. Signe de son grade, le dessin est d’une finesse et d’un réalisme bluffant.
La petite princesse, de par le statut qu’elle a adopté pour sa mission, est souvent obligée de porter tenues élégantes et robes de cocktail, qu’elle n’apprécie que moyennement. Quand elle le peut, elle porte une robe d’été légère, ou bien un ensemble pratique. Souvent vêtue de bleu ou de blanc, Arya ne porte presque jamais de bijoux. A quoi bon ? Ses yeux valent tous les joyaux, son ondoyante chevelure tous les ornements.


La ligne délicate de sa clavicule, la finesse de son poignet, la courbe de ses lèvres font presque inhumain. En voyant l’ange, on jurerait voir une jolie poupée très réaliste, une sculpture fascinante. Mais si la main de l’homme est incapable de créer une telle perfection, presque douloureuse, le cerveau et la génétique en sont capable. Asraël fut créée pour être un piège sublime, créée pour être la concrétisation des désirs humains, l’incarnation intemporelle de la Beauté en personne. Chef suprême de la nouvelle génération d’anges, main droite du Deus, elle se devait de défier la raison humaine par sa séraphique et immaculée splendeur. Incarnation de toutes les légendes, il est difficile de l’imaginer autrement que comme la princesse à sauver car sa beauté a offensé les dieux jaloux. Mais elle est avant tout une guerrière, bras armé de Deus aux prouesses inégalables. Capable de jouer les funambules comme d’autres marcheraient dans un boulevard, la petite princesse est très vive et très souple. Visiblement bâtie pour la vitesse plus que pour la force brute, si elle manque de résistance elle est difficile à toucher... d’autant plus que la jeune femme prévoie vos coups précisément en même temps que vous. Vous pouvez oublier la subtile stratégie.
Les seuls adversaires qu’elle redoute sont le Verseau, dont les réflexes ne tiennent pas de la conscience mais d’une réaction automatique qu’elle ne peut pas lire dans la tête de son adversaire, et Samaël, car les pensées de l’autre télépathes sont comme un miroir sans tain. Ils ne peuvent pas mutuellement s’entendre penser, ce qui est à la fois reposant et extrêmement agaçant pour Arya.
Ce qui ne veut pas pour autant dire qu’elle ne craint personne : même lisant vos pensées, la jeune Archange peut vite être mise en difficulté par un adversaire plus rapide et plus fort, ou plus simplement par sa maîtrise encore peu assurée de la lumière et de l’énergie qui sont sensées lui obéir. Mais les deux forces, capricieuses, se dérobent souvent et ne veulent rien entendre.






Description psychologique:


Et après tout, qu'est-ce qu'un mensonge? La vérité, sous le masque...
 

Asraël Caeres est pour le monde qui l'entoure Arya Godless, jeune et heureuse héritière d'un membre de la haute bourgeoisie parisienne. Évaporée et naïve, elle est de toute les soirées et de toutes les fêtes, évoluant avec aisance dans les milieux de nantis, entourée d'une foule d'amis aussi superficiels qu'elle. Charmante et de bonne compagnie, elle ne représente pas grand chose d'autre qu'un merveilleux parti: magnifiquement belle, et très riche. Trop écervelée pour comprendre les enjeux de ce qui se déroule autour d'elle, Arya attire la confiance et les confidences des hauts gradés SS, des membres de la Gestapo, des collabo de tous bord qui ne voient en elle qu'une demoiselle certes charmante mais un peu stupide. Promte à éclater d'un rire aussi creux que séduisant, à prendre de grand airs effarouchés, n'étant bonne qu'à des conversations futiles. Elle représente l'archétype de la fille de bonne famille cruchette, superficielle et influençable, attachant plus d'importance à sa toilette de la prochaine soirée qu'au sort de la France.
Actuelle maîtresse du manoir Godless, elle évolue dans les plus hautes sphères de la société.

Qui se douterait que sous le masque d'Arya Godless, Elvire d'excellence, se camoufle Asraël Caeres, Archange de son état, maître incontesté de la Légion Treize et bras armé du Deus Ex Machina?

Magnifiquement douée pour jouée la comédie et remarquablement secondée par son don pour lire dans les pensées des autres, Az s'est formée avec le personnage d'Arya une armure aussi impénétrable qu'horripilante. La jeune femme s'amuse comme une petite folle à entortiller ses interlocuteur autour de son charmant auriculaire lors même qu'ils croient la manipuler elle. A grand renforts de gloussement, de mimiques et d'éclats de voix, elle anime à la perfection son personnage, cachant sous le masque une intelligence effilée et une personnalité en acier trempé.
Tenace et volontaire à la limite de l'obstination, Asraël ne lache jamais prise, ne renonce jamais, quitte à y perdre. Incapable de céder à qui que ce soit, elle est tenaillé par un complexe d'infériorité violent vis à vis de Samaël et se soumet à une discipline de fer pour pouvoir garder la tête haute sous la comparaison avec son aîné. Aussi intransigeante avec elle-même qu'avec les autres, elle exige une réussite absolu, une perfection dans tout ce qui est. Aussi s'entraine-t-elle sans relache à sa maîtrise encore approximative de ses pouvoirs, en dehors de la télépathie qui ne se contrôle pas. Fidèle au Deus et à ses preceptes, elle est intimement convaincue du bien fondé de sa mission et désire du fond du coeur ramener les déchus, qu'elle aime comme sa famille, dans le "droit chemin", ne comprennant pas leurs motivations. Elle chérie ses Anges comme ses enfants et donnerait sans hésiter sa vie pour eux.

Stratège, l'Ange fait preuve d'un remarquable sens de l'organisation et de la diplomatie. Epaulée par son don, son physique et son charisme, elle est capable de séduire et de dompter à peu près n'importe qui. Elle joue la comédie plus souvent qu'à son tour, s'adaptant à son interlocuteur pour devenir celle qu'il veut qu'elle soit. Rare sont les personnes connaissant la vrai femme sous les mille et un masques. Sa capacité à décoder l'esprit des autres l'a dotée d'un sens aigu de la justice et de l'honnêteté. Si elle se sert souvent du mensonge, politique oblige, elle le supporte très mal dans la vie "privée", d'autant plus qu'elle le détecte immédiatement. Ce don étonnant lui a malheureusement également offert un mépris assez prononcé du genre humain, car elle en décèle les pires facettes. Cependant, si elle fait parfois montre d'une certaine froideur hautaine, elle n'a jamais basculé dans la cruauté, car elle comprends les motivations intrinsèques à chaque comportement et s'est dotée d'ne grande tolérance: les humains sont certes méprisables parfois, mais ils sont tous égaux.

De ce fait, elle est rigoureusement opposée aux actions nazistes et soutiens la Résistance en secret, lui offrant son appui précieux. Douée pour la guerre -car après tout, c'est ce pourquoi elle est née-, elle fait montre souvent de capacités enviables, entre son art pour le combat et sa connaissance de tacticienne, plus, bien entendu, ses dons si utiles associées aux capacitées intrinsèques à sa Légion et à ses Anges.

Déchirée par son amour envers Samaël qu'elle tait à tous, elle traine derrière elle cette brûlure qui ne disparaîtra que quand elle pourra enfin se retrouver face à son ennemi... face à son amant. L'aimant tout autant qu'elle le hait, sa douleur sublimée en est parvenue à un tel point d'équilibre que sa haine est en tout point égale à son amour pour lui, et qu'elle ne saurait choisir à présent entre les deux. Pourtant, son désir de retrouver l'Archange Déchu est vivace et absolu, devenant sa raison de vivre.
 



Histoire:



Liens:

Samaël: Fraternité, amour absolu et irréfléchi, et haine à la fois. Incompréhension. L'être au monde dont elle se sentait le plus proche l'a trahie à son sens d'une manière impardonnable. Elle veut le retrouver et se venger de l'offense, et elle est persuadée de pouvoir le ramener du côté "du bien".

Anges: Elle les aime tous et veut les protéger. C'est sa famille, son appui, sa vie.

Déchus: Ils étaient autrefois ses frères, et elle ne les oublie pas. Asraël reste persuadée de pouvoir les ramener dans le droit chemin, persuadée qu'il ne s'agit que d'une erreur. Elle répugne à les affronter.
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 8 Mai - 12:46 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fiat Nox, l'ère de la nuit Index du Forum -> Fiat Nox, l'ère de la nuit -> Vae Victis Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Igloo Theme Release v0.9 Created By: Igloo Inc. and PROX Designs in association with Kazer0 Designs.